Chapitre 01 : Nuit fatale...

    Partagez
    avatar
    Melian
    Admin

    Nombre de messages : 389
    Age : 35
    Localisation : Orléans :(
    Date d'inscription : 07/06/2008

    Chapitre 01 : Nuit fatale...

    Message par Melian le Dim 8 Juin - 15:13



    Il arpentait les couloirs glacés d’un château perché dans de hautes montagnes. Le froid qui avait envahit depuis longtemps son cœur commenaçit à disparaitre… maintenant son esprit était embrouillé… qui devait il écouter ? Son père ou alors la voix de sa mère disparue ? Sa solitude causée par les actions de son père l’avait empêché de connaitre l’amour d’une mère, l’amitié ...

    Parce que son père avait trahi les siens au profit du seigneur des ténèbres, Il avait été maudit comme son géniteur par tous les habitants du continent sans lui laisser une chance de les rejoindre. La rancœur et la haine avait alors pervertit sa vision du monde et son père s’en était servit pour ses propres intérêts… Mais voila que maintenant la voix de sa mère avait fait son apparition dans sa tête, le voile de la haine disparaissait et il se rendait compte avec horreur de tous les choses terribles qu’il avait commis pour son père… Une nouvelle mission allait lui être assignée, une occasion de partir de ce maudit château et de disparaitre pour essayer de construire la vie que lui aurait choisie ! Il arriva devant une immense porte de bois entièrement sculptée. Il frappa puis entra…

    -Ah ! Entre mon fils ! Nous allions justement commencer à parler de cette mission ! s’exclama un homme à la carrure de guerrier et au teint très pale. Sa voix était grave et froide.

    Le garçon s’installa à sa droite et observa les dizaines de généraux et conseillers de son père. Il sentait ses pouvoirs bouillir en lui, il devait faire d’infinis efforts pour ne pas tous les transformer en cendres. De toute façon, il n’en aurait pas éliminé 2 que son père le neutraliserait. Et maintenant, tout ce qu’il voulait c’était partir, partir loin oublier son passé et enfin connaitre le bonheur loin de la guerre…

    -Bien, alors cette damnée princesse commence à m’exaspérée ! Toutes les personnes puissantes de cette famille royale sont mortes, je l’ai laissé en vie à cause ses faibles pouvoirs et voila qu’elle met en place des troupes de rebelles trop efficace à mon gout ! Alors mon fils, tu es chargé de l’éliminer ! Envoie la rejoindre le reste de sa famille ! Que la dernière représentante de la ligné de Valinor disparaisse ! La général Morgoth va te donner toutes les infos, tu auras juste à te faire passer pour un rebelle et empoisonner sa nourriture. Mieux vaut que cela soit discret, je ne veux pas en faire une martyre car cela serait encore pire ! Tu es celui en qui j’ai le plus confiance pour cette mission, et je sais que comme à l’accoutumé tu ne me décevras pas. Expliquât-il d’un ton étrange que son fils ne saisit pas.

    Après avoir pris tout les détails de cette sordide mission, il prit congé et se mit en route avec une escorte jusque dans la région où devait se trouver la princesse, ils mirent près d’une bonne semaine pour y arriver, ce qui ne déplu pas au jeune homme, plus il serait loin de son père plus sa fuite serait facile...
    Une fois sur place, à l’aide d’une formule magique, il métamorphosa son visage pour ne pas être reconnu par la population ou des espions rebelles, enfila des habits de paysan de la région et quitta son escorte pour se rendre dans la ville où devaient se trouver des rebelles dont la princesse à éliminer.

    Mais la mission ne serait pas accomplie car dès la nuit tombée, il partirait loin d’ici pour rejoindre le grand désert, dernier endroit épargné par la guerre. Maintenant il lui restait plus qu’à attendre le crépuscule et partir discrètement à l’insu de son escorte pour commencer sa nouvelle vie. En attendant ce moment, Il entra dans une taverne ou il commanda à boire. Derrière lui à une table, des gens encapuchonnés discutaient, il était évident que c’était des rebelles. Comment pouvait-il être si peu discret ! En les écoutant, il comprit qu’ils avaient l’intention de quitter la ville avec leur princesse cette nuit. Mais le pire, fut qu’ils pensaient prendre un chemin discret qui les mènerait tout droit à l’endroit où son escorte bivouaquait en attendant son retour. La voix de sa mère l’incita à les prévenir, après quelques secondes de lutte intérieur (il ne voulait plus rien avoir à faire avec tout ça) il céda aux supplications de sa mère.

    - Excusez-moi messieurs ? Chuchota-t-il après avoir atteint leur table.

    Il s’arrêta net en voyant qu’il n’y avait pas 5 hommes mais 4 et une femme aux yeux étincelants. La princesse était là, devant lui.

    -Oui ? répondit l’un d’eux en posant discrètement, comme le reste de ses compagnons, la main sur la garde de son épée.

    Le garçon hésita puis repris

    -J’ai par hasard entendu votre conversation et je tenais juste à vous informer qu’en rejoignant cette ville, j’ai vu un groupe de soldats trainés sur le chemin que vous comptez emprunter.

    -Par hasard hein ?
    Grogna un homme-loup.

    -Oui ! Mais faite ce que vous voulez après tout ce ne sont pas mes affaires !

    Il allait repartir qu’en la jeune fille murmura avec un sourire magnifique (jamais personne lui avait sourit ainsi depuis la trahison de son père.

    -Attend ! Veux-tu nous rejoindre ? Nous avons besoins de gens comme toi : qui aide les autres sans rien demander!

    Elle cessa de sourire en voyant son visage plus triste que la pierre.

    -J’ai assez participé à cette guerre ! Maintenant je veux oublié tout ça, désolé ! Et un conseil soyez plus discret ! S’il y avait un espion ici, il aurait vite fait de savoir qui vous êtes !

    Un des hommes saisi son bras :

    -Attends un peu ! petit !!! Tu te prends pour qui !

    La bagarre allait éclater mais la jeune femme s’interposa, malgré son visage adolescent, elle faisait preuve d’une forte autorité.

    -ça suffit laisse le ! C’est vrai que nous ne somme pas assez prudent ! Tu devrais être heureux que ce soit quelqu’un d’autre qu’un ennemi qui nous le fasse remarquer ! Allez ! On y va !

    Le groupe se dirigea vers la sortie, sauf la princesse qui se retourna vers le garçon

    -merci pour tes conseils, sache que moi aussi je voudrais ne plus rien à voir à faire avec cette guerre, mais j’ai des responsabilités et aussi une conscience ! Comment puis-je laisser des gens souffrir comme j’ai souffert et passer mon chemin ? Moi je ne peux pas et si tu te rends compte que pour toi c’est la même chose, n’hésite pas à nous rejoindre !! Tu seras le bienvenu !

    Sur ce, elle lui serra la main et rejoignit ses compagnons avant de regagner le tumulte de la rue.
    Le garçon regarda pensivement sa main puis retourna finir son verre.

    La nuit tomba, lorsque tout le village fut endormi, le garçon quitta la taverne -Auberge où il avait attendu et prit la route opposée à celle qui avait emprunté pour venir. A la sortie du village, il préféra quitter la route et marcha le plus discrètement possible à travers la campagne. Il atteignit plus tard une petite chaine de montagnes boisées qu’il entreprit de gravir pour gagner du temps. Cela faisait à peine quelques dizaine de minutes qu’il avançait, lorsque quelque chose l’attrapa et le plaqua sur le sol.

    -Encore toi ! fit une grosse voix que le garçon identifia comme celle de l’homme-loup.

    -tu nous suivais ! Gronda le guerrier qui avait voulu se battre plus tôt dans la journée

    Le jeune homme commençait à manquer d’air mais réussit à articuler :

    - Pas du tout ! Je voulais juste partir discrètement…

    -Et pourquoi ? demanda la jeune fille d’un ton intrigué

    Il n’eu pas le temps de répondre, car une vingtaine de soldats apparurent sortant des buissons , les encerclant. L’homme loup lâcha le garçon et le petit groupe se mis en position de défense.
    Une jeune femme vêtue de pourpre émergea alors du cercle, un sourire mauvais sur le visage.

    Les 4 hommes, le garçon et la fille dégainèrent leurs épées.

    - Voyez-vous ça ! La princesse de Valinor et ses meilleurs guerriers quelle chance ! Mais je suis d’abord venu pour toi mon garçon ! Ricana t elle en pointant du doigt le jeune homme.

    Elle fit un signe de main et des soldats se dirigèrent vers lui. Cependant la princesse et ses amis se resserrèrent sur le garçon empêchant les soldats de le saisir sans éviter l’affrontement.

    - Allons, allons ! Ne compliquez pas les choses ! Vous ne savez même pas qui c’est, sinon je suis sur que vous ne le protégeriez pas ! Expliqua t elle d’un air amusé.

    -je ne laisserai pas ce garçon tout seul, je l’aiderai comme il nous a aidés ! gronda la princesse

    La femme éclata de rire

    -Sais- tu comment il savait qu’il y avait un groupe de soldats là ou vous deviez passer ? Et bien je vais te le dire ! C’était son escorte ! Il devait accomplir une mission pour son … (elle regarda le garçon, et celui-ci remarqua qu’elle se délectait de ce qui se passait) …père : le ténébreux Darius, il avait pour ORDRE de te tuer petite princesse!
    -Darius…
    murmura la princesse d’un ton mauvais

    Le jeune homme jeta un regard vers celle ci et fut déçu de voir sur ce joli visage le même regard que tout les autres avaient pour lui où qu’il aille. Il retint ses larmes, il retrouvait enfin de véritables sentiments, et même si ils étaient douloureux, il était heureux d’en ressentir de nouveaux.
    Comme pour confirmer les dires de la sorcière car s’en était une, la plus mauvaise de toute Arluzi maîtresse de la guilde des DarkWitches. Il brisa le sort de métamorphose, son visage reprit son aspect habituel : un jeune visage d’elfe, à la longue chevelure noir et aux beaux yeux bleu azur.

    Il savait qu’il n’avait aucune chance de battre Arluzi avec ses facultés magiques car elle possédait le même élément que lui : l’air et elle avait beaucoup plus d’expériences et de puissance pour le moment. Ce qu’il fallait c’était une diversion, il se concentra rapidement et une immense tornade apparut venant de nulle part, projetant les soldats contres les arbres ou dans des buissons. La tempête faisait son œuvre…

    -Et bien qu’attendez-vous ! Partez cela ne vous regarde absolument pas ! Cria alors le jeune homme essayant d’être le plus désagréable possible.

    Mais la jeune fille continuait de le fixer sans bouger. Puis couru avec ses compagnons hors de la tempête et disparurent dans la nuit.


    -Trahir ton père ! Mais quelle idée tu as eu ! Il sentait que tu quittais les forces du mal vois- tu ! Ceci n’était pas une mission mais un test et tu as lamentablement échoué ! Rugit-elle en lui envoyant une grosse boule d’énergie dans l’abdomen.

    Comment avait il été aussi stupide ! Il n’avait pas prit la peine de sonder la taverne avant d’y entrer pour être sur qu’aucun sorcier y était caché ! Elle avait du se rendre invisible et le suivre depuis le début ! Il se releva et essaya de provoquer un nouveau tourbillon pour s’enfuir mais rien ne se passa.

    La sorcière éclata de rire.

    -Je viens d’entraver tes pouvoirs, petit imbécile ! Ton père te veut vivant, à mon grand regret !


    Sans attendre plus longtemps ; il bouscula des soldats qui venaient de se relever, étant donner que la tempête avait cessé, et couru aussi vite que ses jambes lui permettait, sautant les ravines, les branches, les rochers qui lui barrait la route. Il entendit la voix d’Arluzi résonnée dans toute la montagne :

    -Cour mon petit lapin ! J’adore chasser !!! Cela va être amusant !

    Il couru encore plus vite, tout en cherchant un moyen de s’en sortir. Il implorait sa mère de l’aider mais elle ne répondait pas à ses appels. Au détour, d’un sentier il vit le groupe de rebelles cachés dans une petite grotte qui dépassait à peine de la surface, sentant la sorcière arriver en volant au dessus de la forêt, il décida de prendre à l’opposer pour éviter qu’elle ne puisse voir leurs traces et ainsi les ramener en bonus à son père. La princesse devina sa pensée en croisant son regard, elle voulu lui dire quelque chose mais trop tard il était déjà repartit. Malheureusement, ce fut un mauvais choix pour lui car il se retrouva au bord d’un précipice ! La sorcière se posa juste derrière lui, empêchant toute retraite !

    -Et oui ! Mon sort d’entravement t’empêche aussi de voler ! Ricana telle !

    La voix de sa mère lui murmura alors d’attendre son signal et de sauter dans le ravin. Horrifié par la demande de celle-ci, il tressaillit et la sorcière gloussa de plaisir croyant qu’elle en était à l’origine.

    -Que c’est triste de voir un si grand guerrier tel que toi réduit à l’impuissance ! Alors vas-tu me laisser te capturer ou va-t-on devoir se battre ?

    -Je ne retournerais jamais chez ce monstre ! Il a tué ma mère, trahi les siens et m’a fait sombrer avec lui dans les ténèbres ! Mais maintenant que je revois enfin la lumière, je préfère mourir plutôt que de la reperdre !

    Arluzi ricana

    -ta mère n’ai pas morte …

    Ce fut comme un électrochoc pour le jeune homme, il allait lui demander de s’expliquer, mais à ce moment précis sa mère hurla dans sa tête de sauter. Il hésita sachant qu’il ne pourrait pas s’en sortir sans ses pouvoirs mais au final plongea. Il ferma les yeux priant pour que la princesse s’en sorte et que les dieux acceptent son âme malgré ce qu’il avait commis sous l’emprise de son père. Il demanda aussi à sa mère pourquoi elle ne lui avait jamais dit qu’elle était quelque part vivante…La douce voix de sa mère répondit alors :

    - Ne craint rien, je veille sur toi…Et pour le moment tout ce qui compte, c‘est d’aider les habitants de Solaria…retrouve les plumes du Phœnix et nous pourrons enfin nous revoir ! Je t’aime mon fils…

    Sa chute dura encore quelques secondes, il entendit une dernière fois la sorcière hurler de rage et puis plus rien…

      La date/heure actuelle est Ven 20 Juil - 23:11